John Coplans est unartiste à la trajectoire singulière. Né en Angleterre en 1920 et après avoircommencé une carrière d’artiste à Londres en 1946, il s’installe aux Etats-Unisen 1960 où il devient co-fondateur, puis rédacteur en chef de la revue Artforum, et auteur de nombreux livressur l’art moderne et contemporain. Il dirige également trois muséesaméricains : The Art Gallery,University of California (de 1965 à 1967, à Irvine), The Pasadena Art Museum (de 1967 à 1970) et The Akron Art Museum (de 1978 à 1980). Ce n’est qu’en 1980 qu’ilreprend une activité artistique, se poursuivant dès 1984 avec la sériephotographique des « autoportraits ».

Lorsque ses œuvres furent exposées pour lapremière fois au milieu des années quatre-vingt, beaucoup considéraient laprésence du sujet, le photographe lui-même alors âgé de 65 ans, comme assezchoquante. Dévoilant son corps vieillissant avec une honnêteté brutale, sans enmasquer ni rides, ni tâches, ni plis disgracieux, ces photographies apparurentalors comme un défi lancé aux sujets trop policés des photographes en vogue.

Ces premières photographies, surlesquelles la galerie Anne de Villepoix a choisi de revenir aujourd’hui,contiennent en germe l’essentiel des travaux entrepris plus systématiquement àpartir de 1986. Son sujet dès lors est devenu exclusif : lui-même, soncorps, seul, isolé et frontal ; statue archaïque sans visage, impersonnel,inachevé et infini. Les autoportraits de John Coplans, parfois drôles,grotesques ou pathétiques, sont dégagés de tout sentimentalisme et descomplaisances de l’auto-contemplation.

Aujourd’hui,les œuvres de John Coplans sont présentes dans les plus grandes collectionsd’art contemporain occidentales, du Museum of Modern Art à New York au CentreGeorges Pompidou à Paris.

JOHN COPLANS

(1920-2003)

Selected Solo Exhibitions

2021
John Coplans, Henri Cartier Bresson Foundation, Paris
2020
John Coplans, Galerie Peter Kilchmann, Zurich
Self-Portrait Polaroids (1984-2002), Howard Yezerski Gallery, Boston
2019
John Coplans, A Body of Work, The Merchant House, Amsterdam
2018
John Coplans and June Crespo: Foreign Bodies, P420, Bologna, Italy, curated by Joao Laia
2015
Self Portraits Upside Down, Solo Presentation Galerie Nordenhake, The Armory Show, New York
2009
Self Portrait, Galerie Sandrine Mons, Nice
2007
John Coplans - A Legacy, Galerie Nordenhake, Berlin
Project Room: John Coplans, Galerie Anne de Villepoix, Paris
2006
John Coplans - one-person exhibition, Reykjavík Art Museum - Kjarvalsstaðir, Reykjavik
2005
John Coplans: Backs and Fingers, Galería Elvira González, Madrid
John Coplans - One Man Show, Art & Public, Geneva
2004
Tang Teaching Art Museum and Art Gallery, Skidmore College, Saratoga Springs, NY Serial Figures, Andrea Rosen Gallery, New York
FRAC d’Ile-de-France, Les Mesnuls
Galerie Kilchmann, Zürich
2003
Guardini Stiftung, Germany
Howard Yezerski Gallery, Boston, MA 2002
Galerie Anne de Villepoix, Paris
2001
Galerie Nordenhake, Berlin
Andrea Rosen Gallery, New York

2001
Galerie Nordenhake, Berlin
Andrea Rosen Gallery, New York

2000
Galerie Nordenhake, Stockholm
Liljevalchs Konsthall Stockholm
Fondation ICAR, Paris
Galerie Howard Yezerski, Boston, MA
Galerie Anne de Villepoix, Paris
1999
Malmö Konsthall, Malmö
Andrea Rosen Gallery, New York
Galleria Massimo de Carlo, Milano
The Scottish National Gallery of Modern Art, Edinburgh
1996
Galerie Nordenhake, Stockholm
Galerie Coppens, Brussels
Galerie Senda, Barcelona
Galeria Visa, Valencia
Galerie Peter Kilchman, Zürich
London Projects, London
Howard Yezerski Gallery, Boston, MA
Patricia Faure Gallery, Santa Monica, CA
1995
Ludwig Forum, Aachen
Galerie der Stadt Kornwestheim, Germany
Andrea Rosen Gallery, New York
1994
Howard Yezerski Gallery, Boston,MA
Musée National d’Art Modern, Centre Georges Pompidou, Paris Feigen Gallery, Chicago, IL
Andrea Rosen Gallery, New York
1993
Galerie Anne de Villepoix, Paris
Massimo de Carlo, Milan
Asher/Faure Gallery, Los Angeles, CA
1992
Gulbenkian Foundation, Lisbon
Peter Kilchmann Galerie, Zürich

News


John Coplans à la Fondation Henri Cartier-Bresson 

Using Format