Artiste suisse née en 1943 à Bâle, Annette Barcelo développe un univers singulier d’où émerge des figures quasi mystiques. De ses dessins mêlant différentes techniques et supports, elle construit un bestiaire peuplé de créatures inquiétantes, de prêtresses sorcières, de chimères, mais aussi de différentes formes animales. Ces figures semblent à la fois osciller entre la vie et la mort, mais aussi détenir quelque pouvoir de mort ou de résurrection. On évoque aisément les figures totémiques amérindiennes, le Livre des Morts ou quelques rites païens ancestraux. Annette Barcelo narre des histoires nous laissant le soin de décoder les énigmes qu’elle semble poser. 

Son expression picturale se passe de toute catégorisation. La spontanéité du trait et de la figuration rappelle sans équivoque des artistes inclassables tel que Carol Rama ou Anna Zemankova. C’est la question du corps d’ailleurs qui la rapproche de l’artiste autodidacte italienne, elle aussi découverte tardivement. Si le corps est viscéralement et violemment attaché au désir chez Rama, c’est son animalité et son caractère éphémère que l’on retrouve chez Barcelo. Presque toujours noir et blanc, Annette Barcelo représente le corps de la femme parfois saignant, comme une évocation de sa souffrance mais aussi de la vie y découlant. Tout aussi féminines les fleurs de Anna Zemankova, artiste tchèque et figure majeure de l’art brut, font écho au fleurs de Barcelo, moins géométriques, plus sombres, mais tout aussi spontanées, elles apparaissent en solistes ou en fond de certaines productions de l’artiste. Autre artiste brut qui vient illustrer le travail de Barcelo, Marcos Bontempo développe lui aussi un bestiaire de corps anthropomorphes, de cheveux comme fusionnés à leur cavaliers. Les corps sont à la limite du démembrement, ils évoquent un théâtre d’ombres et figures inquiétantes qui rappellent les « animaux-personnages » avec lesquels Annette Barcelo construit ses histoires. Les dessins de Annette Barcelo suggère quelque part les Memento Mori, mais la spontanéité et la légèreté du trait de l’artiste évite de tomber dans une sévérité austère et inerte. 

ANNETTE BARCELO

(1943)

Expositions 

2017 

"Ungewihnet Nahe", Galerie Anne De Villepoix, Paris 

2016

"Annette Barcelo : rundum weiter", Galerie Mäder, Basel

2015

"Fortsetzung Folgt, Galerie Anne De Villepoix, Paris 

2014

"Menschen, Tiere, Glück und Tod" , Galerie Anne De Villepoix, Paris 

2013

Wilde Zeiten, Franz Mäder Gallery (Basel) and Karin Sutter Gallery

Scope Art Show (Basel), Karin Sutter Gallery

2011

Kunstkeller Gallery- Dorothe Freiburghaus (Bern)

2010

Ausstellungsraum Klingental (Basel)

Ich habe mich geweigert einen baum zu zeichnen, Space Gallery 22 - Heinz

Schweingruber, Tabitha Schuler (Kilchberg) - with Thomas Detwiler (Basel

2007

Edition Franz Mäder Gallery (Basel)

2006

Cultura Center "Altes Schlachthaus" (Laufen)

2005

Edition Franz Mäder Gallery (Basel)

20th Anniversary exhibition - Space Gallery 22 - Heinz Schweingruber, Tabitha

Schuler (Kilchberg) - with Thomas Detwiler (Basel)

2004

Schachen Gallery (Oensingen)

2003

Edition Franz Mäder Gallery (Basel)

2002

Ursula Wiedenkeller Gallery (Zürich)

2001

Edition Franz Mäder Gallery (Basel)

Kunstkeller Gallery- Dorothe Freiburghaus (Bern)

Aparté Gallery (Lausanne)

2000

Ursula Wiedenkeller Gallery (Zürich)

1998

Aparté Gallery (Lausanne)

1997

Ingrid Studer Gallery (Burgdorf)

1996

Edition Franz Mäder Gallery (Basel)

Priska Meier Gallery (Zell)

1995

Aparté Gallery (Lausanne)

1994

Edition Franz Mäder Gallery (Basel)

1993

Ingrid Studer Gallery (Burgdorf)

Aparté Gallery (Lausanne)

1992

Susanne Kulli Gallery (Bern)

1991

Ingrid Studer Gallery (Burgdorf), Edition Franz Mäder Gallery (Basel)















Publications 

1989

Meinen fuss mochte ich noch einmal sehen, bitte, book with 24 offset lithographs, text by Martin Zingg, Edition Franz Mäder (Basel)

1990

Bagno Felice, drypoint, text by Guido Bachmann, ed. Franz Mäder (Basel)

1991

Con Bestie, exhibition catalogue, ed. Franz Mäder (Basel)

1994

Voin der siebenf achen einengung, seven etchings, with stories by Johanna M. Schwarz, ed. Franz Mäder (Basel)

1996

Erdnusse, illustration and arrangement of the tale Erdnusse by Ruth Schweikert, ed. Franz Mäder (Basel)

1997

Mit Lieben Grussen, twenty etchings, private publisher.

1999

Bis zum nachsten mal, book with nine etchings, text by Michel Layaz, Lausanne Hohe Winde Presse, (Basel)

2000

Die Stunde zwischen Hund und Wolf, map with six etchings, Hohe Winde Presse, (Basel)

2002

Pan y Toros, map with twelve dry-point drawings, Hohe Winde Presse, (Basel)

2004

Engel, book with twelve dry-point drawings, Hohe Winde Presse, (Basel)

2005

Mader Heft Eins, five coloured serigraphies, five pictures, text by Agaja Veteray, ed. Franz Mäder (Basel)

Using Format